Quelques news...

May 1, 2016

Bonjour,

 

Même si je mets pas mal de photos et news sur ma page Facebook, le site est resté en sommeil depuis de longues semaines... Je crois qu'il est grand temps de le mettre un peu à jour! Depuis l'Ironman de Nouvelle Zélande, qui ne s'est pas passé exactement comme prévu, il y a eu quelques semaines cool, le triathlon S de Beauvais, dix jours à la Réunion, un stage en Espagne avec GM Tri... Pas mal de choses à raconter donc.

 

Revenons en premier sur la Nouvelle Zélande. C'était un objectif de début de saison. Mais comme j'ai déjà suffisamment de points pour aller à Hawaii, il me suffisait de finir la course pour valider mon billet pour Kona. Je n'y allais donc pas vraiment pour faire 5 ou 6e. Une troisième place m'aurait sans doute à demi satisfait, mais ce n'était pas mon objectif non plus avant la course !

La natation se déroule dans un lac aux eaux claires, mais le départ est donné dans la pénombre. Donc on ne verra pas les poissons ! Je pars bien, puis je me retrouve rapidement dans un petit groupe à quelques mètres du peloton de tête. Impossible de recoller, donc je reste sagement dans les pieds. Je suis bien relâché et tout se passe bien jusqu'à la T1. Je sors de l'eau à 3'30 environ du premier, et 2'40 du groupe principal.

 

Au début du vélo, on se retrouve à quatre, avec notamment Cameron Brown. Je laisse ce dernier imprimer le rythme, je reste à bonne distance, et prends mon mal en patience. Au bout de 40km, l'écart est stable, ce qui ne me satisfait guère, d'autant que les watts sont assez bas pour un début d'Ironman ! Je craque, je prends les opérations en main, et on reprend rapidement 5/6 athlètes intercalés. Le parcours est très roulant, on effectue deux aller retours où la principale difficulté se situe au début. Ce qui permet à ceux qu'on dépasse de suivre le rythme... Au premier demi-tour on est 7 ou 8 en ligne, personne ne me relaie et ça m'énerve un peu. Du coup je suis un peu déraisonnable ! On comblera finalement les 2'30 de retard en 30km environ, et nous sommes alors 11 en tête de course. Je reste sagement au milieu de la file, toujours à distance réglementaire, afin de récupérer des mes efforts. Les jambes commencent à être un peu plus lourdes, mais ça rentre rapidement dans l'ordre.

Vers la fin du premier tour, il devient évident pour moi que ça ne peut pas continuer ainsi. Le rythme n'est pas très rapide, derrière quelques gros coureurs reviennent petit à petit, certains commencent à laisser 20/30 mètres de trou, et j'ai de bonnes jambes... Alors dans la seule bosse du parcours, je me replace en troisième position. Le quatrième est une trentaine de mètres derrière. Et là, on passe vers le « special need bag » où il y a une file pour récupérer son sac, et une pour ceux qui ne s'arrêtent pas. Les deux concurrents devant moi prennent la file de gauche, et je me retrouve en tête avec maintenant une cinquantaine de mètres d'avance sur le deuxième. Si ça ce n'est pas un signe ! Je pars, et j'appuie fort (trop sans doute) pour prendre le large. C'est parti pour 80kms en solo ! Derrière ça s'organise, le groupe se réduit, et du coup je ne prendrai que 2min50 d'avance maximum.

Vingt kilomètres avant la fin je commence à coincer sévèrement, je paye les changements de rythme et je rallie la T2 en réduisant sensiblement l'allure.

 

Les jambes sont lourdes, mais rien d'inquiétant non plus au regard des efforts consentis. Je m'élance en tête, mais au bout d'à peine 500m de course à pied je sens que je suis au bord des crampes au niveau des ischios. Rapidement je passe de « au bord » à « en plein dedans » et je dois m'arrêter trois fois pour m'étirer. Entre temps, j'assiste impuissant au passage de cinq concurrents. J'essaie de repartir sur un bon rythme, mais les douleurs musculaires et la menace de nouvelles crampes me ramènent rapidement à la réalité...

Il faut finir, je passe donc en mode survie, et je me ferai dépasser par deux autres coureurs, pour franchir la ligne en 8e position.

 

 

Je suis déçu, mais disons que cela me servira pour la suite. J'ai trop joué avec le feu en vélo et je l'ai payé le prix fort... cela dit, 8 jours après m'être fait renverser par une voiture, je ne savais pas si j'allais avoir de bonnes sensations, et j'ai malgré tout réalisé mon meilleur vélo depuis que je fais du longue distance. Un bon point pour la suite.

 

De retour en France début Mars après trois mois d'exode, les premiers jours ont été très occupés.

Puis l'entraînement a repris doucement, avec une motivation assez moyenne ! Dans ce contexte, le triathlon S de Beauvais, le 3 Avril, faisait office de remise dans le bain. Une superbe journée, la seule de la semaine il faut bien le dire, avec du soleil et 19 degrés ! Je remporte l'épreuve non sans mal, avec des sensations pas terribles terribles.

 

 

Puis c'est déjà l'heure de refaire les sacs, et remettre le vélo dans la valise. Cette fois-ci, direction la Réunion, pour 10 jours d'entraînement avec Le Club Triathlon, entrecoupés par un autre triathlon S. Quoi de mieux pour recommencer un bon bloc que de nager en lagon au milieu des poissons dans une eau à 28 degrés, de courir au bord de l'eau ou occasionnellement au bord du volcan, et de délaisser pour un temps tout vêtement allant au-delà des coudes et des genoux ?

Au menu donc : beaucoup de vélo, pas mal de dénivelé, sans délaisser la natation et la course à pied. Et le triathlon S de Ste Suzanne, que je remporte, et où les sensations sont déjà meilleures que la semaine précédente. Je tiens d'ailleurs à remercier l'équipe organisatrice pour l'accueil. Et bien sûr aussi Le Club Triathlon, plus particulièrement François Pierré, qui a rendu ce séjour pour ainsi dire parfait.

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, juste une courte nuit à la maison, et hop, direction Calella pour une semaine de stage avec GM tri. Cette fois-ci, l'accent est mis sur la qualité. Du fractionné à volonté, aux côtés d'un groupe de stagiaires bien fourni, et aidé par Guillaume Jeannin (et parfois aussi Patrick Bringer, pour la course à pied, qui a encore quelques restes malgré son grand âge;)) avec qui nous avons partagé quelques belles tranches de souffrance !

 

Et lundi dernier, retour à la maison... Pour 8 jours ! Prochaine destination : le 70.3 du Vietnam le 8 mai.

La start list 

 

A bientôt.

Please reload

Featured Posts

Ironman Hawaii

October 16, 2014

1/1
Please reload

Recent Posts
  • Facebook Clean
  • YouTube Clean
  • Twitter Clean
  • Instagram Clean
Follow Us

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Search By Tags

April 7, 2018

January 27, 2018

October 23, 2017

July 17, 2017

February 5, 2017

Please reload

VISIT THE OFFICIAL CYRIL VIENNOT WEBSITE:

CYRIL-VIENNOT.COM

© 2015 by CYRIL VIENNOT.